[moi - mon père - Emma Filiault - Georges Filiault - Pierre Filiault]

 

FILIAULT PIERRE

 

L'Enfance:

1801:

1801-B PIERRE FILIAU (JOSEPH ET JEANNE BINET)

Lorsque naît Pierre, le 16 mars 1801, à Beauport, ses parents, Joseph Thériarque dit Filiau et Jeanne Binet, ont déjà eu quatre enfants: Marie Catherine, née à Québec le premier septembre 1793; Rose Rosalie, qui a vu le jour le 9 mars 1795, aussi à Québec; Joseph Bernard, qu'on appellera simplement Joseph, qui est venu au monde le 21 février 1798, également à Québec; et la petit Judith, née le 8 juillet 1799 à Beauport, et décédé le 15 août suivant.

Au moment de la naissance de Pierre, le père de celui-ci est cordonnier à Beauport. Et, chose rare à l'époque, il sait signer son nom - qui apparaît dans l'acte de baptême de Pierre. Baptisé le même jour qu'il est né, l'enfant a pour parrain Pierre Garnier, cultivateur de l'endroit, et pour marraine, l'épouse du parrain et sa tante maternelle, Louise Binet.

 

1802:

Le 8 octobre 1802, une petite soeur s'ajoute à la famille. Elle est baptisée Luce, à Beauport, la même journée. La marraine est sa tante Marie Madeleine Binet et le parrain, son mari, le forgeron Ignace Girard.

 

1804:

Pierre a 3 ans lorsque naît sa soeur Marie Suzanne, le 12 août 1804. Baptisée le même jour à Beauport, elle a pour parrain son cousin germain, Alexis Binet, fils de Joseph Binet; et pour marraine, Suzanne Girard, sa cousine germaine et fille d'Ignace Girard, le forgeron.

 

1805:

Beauport-cimetière La Nativité de Notre-Dame

Jour de tristesse pour la famille Filiault, le 14 juillet 1805. En effet, c'est le jour où s'éteint la petite soeur Marie Suzanne. Elle est ensevelie le lendemain dans le cimetière de Beauport devant Thomas Pépin, bedeau, et Pierre Giguère, journalier.

 

1806:

Jacques, le frère de Pierre, voit le jour le 24 juillet 1806 à Beauport. Il est baptisé le même jour. Pour parrain, il a Joseph Giroux, le fils de Joseph Giroux et Marie Louise Maheux; et sa cousine Cécile Binet, fille de Joseph Binet et Geneviève Garnier, lui sert de marraine.

 

1807:

L'année est frappée par le décès de la soeur aînée de Pierre, Marie Catherine, qui s'éteint le 22 mai 1807 à l'âge de 13 ans. L'acte de sépulture, datée du lendemain, ne donne aucun indice de la cause de la mort. Témoins aux funérailles de Catherine: son oncle, le forgeron Ignace Girard, et les cultivateurs Jean et Henry Vallée. Jean est aussi un oncle maternel.

Sans doute le forgeron Ignace Girard ne se doutait-il pas que la mort le frapperait si tôt à son tour lorsqu'il fut témoin aux obsèques de sa nièce Catherine. Il n'a que 46 ans lorsqu'on l'enterre, le 11 août suivant, devant le bedeau Pierre Giguère, Marie Joseph Maheu, son beau-frère Louis Vallée, Henry Vallée et Charles Parent. Il avait épousé la soeur de la mère de Pierre, Marie Madeleine Binet, le 7 février 1786, à Beauport.

 

1808:

Le 6 juin 1808 marque la naissance d'Angèle, la soeur de Pierre. Elle est baptisée le lendemain dans l'église Notre-Dame de Québec. Charles Choret est son parrain et Marie Louise Grénier sa marraine. Son père, Joseph, signe avec le vicaire. Il est intéressant de noter qu'il signe: joseph fillieau.

 

1809:

Le grand-père maternel de Pierre, Joseph Binet, décède à Beauport le 23 mars 1809. Né le 27 mars 1730 à Beauport, il a épousé Madeleine Baugy à 22 ans, le 19 février 1753. Ensemble, ils ont eu au moins huit enfants. Joseph est enterré le 25 mars dans le cimetière de Beauport devant André Marceau, Charles Parent, Michel Parent père et son petit fils François Binet.

 

L'adolescence:

1811:

Beauport-église-croquis

La petite soeur de Pierre, Théotiste Marie, voit le jour le 24 juin 1811. Elle est baptisée à Beauport le même jour devant son cousin François Binet, son parrain, et Félicité Marcoux, sa marraine.

 

1813:

À Beauport, le 27 février 1813, décède la tante de Pierre, Marie Geneviève Garnier-Binet, l'épouse de son oncle Joseph Binet. Elle a environ 52 ans. Elle est ensevelie le premier mars.

 

1815:

1815-S JEANNE BINET (JOSEPH FILIAU)

 Pierre n'a que 14 ans lorsque décède sa mère, Jeanne Binet, le 6 octobre 1815. Née à Beauport le 10 janvier 1773, elle a épousé Joseph Thériarque Filiault le 24 janvier 1792. Ils ont passé leurs premières années communes à Québec pour déménager à Beauport en 1799, où elle vécut le reste de ses jours. Elle a eu dix enfants, dont la dernière à 38 ans. Jeanne est ensevelie le 9 octobre, à Beauport, devant probablement ses neveux: Louis et François Binet, et Louis Vallée.

 

1817:

Le 14 juillet 1817, Rose Rosalie, l'aînée depuis le décès de Catherine, soeur de Pierre, épouse Pierre Parent, à Beauport. Il est le fils de feu Charles Parent. Thomas Pépin et Pierre Langevin, des amis de l'époux, lui servent de témoins. Rosalie, pour sa part, a près d'elle son père, Joseph Filiau, et son oncle Joseph Binet.

 

1819:

Pierre a 18 ans lorsque décède son père, Joseph, le premier septembre 1819, à l'âge de 47 ans. Originaire de Montréal, Joseph a épousé Jeanne Binet à Beauport en 1792. Il a été cordonnier d'abord à Québec, puis à Beauport. Il est enseveli le 3 septembre devant Thomas Pépin et Guillaume Hunter.

1819_S_JOSEPH_FILIAU__JEANNE_BINET_

 

1820:

La famille se rassemble à l'église de Beauport, le 10 octobre 1820, pour le mariage du frère de Pierre, Joseph - celui qu'on avait baptisé Joseph Bernard mais qu'on n'appelle plus que Joseph depuis. Il épouse Marie Joseph Giroux, désignée simplement Marie dans la vie de tous les jours. Elle est la fille de François Giroux et d'Angélique Toupin. Joseph a choisi ses beaux-frères Alexis Binet et Pierre Parent pour témoins. Marie, elle, a choisi deux amis: Ambroise Trudèle et Joseph Maillou.

 

La vingtaine:

1822:

Le 16 juin 1822, à Beauport, Pierre est parrain de la petite Anastasie Parent, fille de sa soeur Rosalie et de Pierre Parent. Félicité Binet est la marraine. La petite est déjà le quatrième enfant du couple.

 

1824:

1824_M_PIERRE_FILIAU_ET_MARIE_LOUISE_ROCHELEAU

À 22 ans, Pierre, accompagné de sa promise, Marie Louise Rocheleau (Rochereau) dite Lespérance, se rend au cabinet du notaire Roger Lefèvre pour dresser leur contrat de mariage.

Quelques jours plus tard, soit le 17, la famille s'assemble à l'église de Beauport pour la cérémonie du mariage. Marie a 19 ans. Mineure à l'époque, elle a obtenu le consentement de ses parents, Thomas Rocheleau, un cultivateur du lieu, et Marie Angélique Langlois. À ce moment, Pierre est déjà cordonnier. Il a pour témoins son beau-frère Pierre Parent et son frère Jacques. Marie Louise, quant à elle, a choisi son père ainsi que son oncle Jean Baptiste Bitner. Preuve que Pierre évolue dans un milieu plus éduqué que la moyenne des gens de l'époque, on trouve en bas du document plusieurs signatures de personnes présentes à l'événement: pierre filiau, Jean. Bt Bitner, Jac girardiens, f Binete, Charles Parent. 

Quand je songe que du côté des Martin le premier qui savait écrire au moment de son mariage est mon grand-père, Fernand... François, alias Francis, son père, l'a appris plus tard, avec les années. Deux explications s'imposent à l'esprit pour expliquer la différence. Les Filiault, Pierre et son père, étaient cordonniers, des artisans, des marchands. Une classe sociale au-dessus des cultivateurs, à l'époque, ce qu'étaient Fernand, son père, son grand-père, son arrière grand-père... Et les Filiault habitaient un "grand centre", d'abord Montréal, pour le père de Pierre, et la banlieue de Québec par la suite. Alors que mes Martin semblaient préférer s'installer en pays de colonisation où tout était à faire, où il n'y avait aucune école.

Le mariage de Pierre et Marie Louise devait commencer à presser, quand on constate que leur premier né, Pierre, voit le jour le 30 juin... Si je compte bien, entre le 17 février et le 30 juin il n'y a pas neuf mois... Baptisé le jour même de sa naissance à Beauport, le garçonnet a pour parrain son grand-père maternel, Thomas Rocheleau, et pour marraine sa tante paternelle, Rosalie Filiau.

 

1825:

Le 17 mars 1825, Pierre est parrain de Joseph Prosper Filiau, fils de son frère Joseph et de Marie Giroux. Comme son père, le petit sera vite appelé simplement Joseph. Il a pour marraine Marie Anne Giroux, sa tante maternelle. Joseph Prosper est le troisième enfant du couple. Il se fera maçon et, à 23 ans, épousera Appoline Grenier à Beauport.

Quelques jours plus tard, soit le premier avril, Pierre, le premier enfant de Pierre et Marie Louise décède. Il n'a pas tout à fait un an. Les funérailles sont célébrées trois jours plus tard à Beauport devant Louis Perreault et Charles Gagnon.

Il y a un recensement en 1825 qui ne donne que peu d'information: le nom du chef de famille et le nombre de personnes par maison. Dans notre cas, il confirme que Pierre Filiau habite Beauport et qu'il n'y a que deux personnes dans cette maison. Un homme marié entre 18 et 25 ans, et une femme mariée entre 14 et 45 ans.

Le 7 juin suivant, à Beauport, Henriette Rocheleau dite Lespérance, soeur de Marie Louise et  belle-soeur de Pierre, épouse Jacques Parent, fils de Charles Parent et Marie Louise Parent. Il est cultivateur. Henriette, mineure - elle a 19 ans - a obtenu le consentement de ses parents. Jacques a pour témoins son père Charles et son frère Alexandre. Henriette, pour sa part, a choisi son père et son oncle Jean Baptiste Bitner.

 

1826:

La soeur de Pierre, Théotiste Marie, la petite dernière, décède le 16 octobre 1826. Elle a 15 ans. Les obsèques sont célébrées deux jours plus tard en présence de Joseph Grenier et Philippe Maheux.

 

1827:

Louise Angélique Filiau, enfant de Pierre et Marie Louise, voit le jour le 4 janvier à Beauport, où son père est toujours cordonnier. Baptisée le même jour, elle a pour parrain son oncle par alliance, Pierre Parent, et pour marraine sa grand-mère maternelle, Angélique Langlois.

Le 28 août suivant, toujours à Beauport, Jacques, le frère de Pierre, épouse Luce Blais, la fille d'Augustin Blais, décédé, mais qui était cultivateur de son vivant, et de Josephte Coulombe, qui habite la paroisse Notre-Dame de Québec. Luce, 20 ans, a pour témoins son frère Michel et son beau-frère Joseph Bolduc. Quant à Jacques, 21 ans, il a choisi son frère Pierre et son oncle Joseph Binet.

L'index du notaire Charles-Maxime Defoy, de Québec, indique une obligation de Pierre Filiau et Jacques Parent à Simon Bédard. Plus de détails lorsque l'acte sera disponible. Pour le moment, je ne dispose que de l'index du notaire. Mais on peut déjà supposer que Pierre et son beau-frère ont emprunté de l'argent à Simon Bédard, ou lui ont acheté une propriété et lui doivent une hypothèque...

1827 est une grosse année, car il s'ajoute à la liste le mariage d'Angèle, la soeur de Pierre, à Simon Parent, le 20 novembre. La cérémonie se déroule à Beauport. Simon, fils de Simon Parent, cultivateur de l'endroit, et Louise Rochereau dite Lespérance, a 22 ans. Angèle, à 19 ans, est mineure et a dû obtenir le consentement de son tuteur, Augustin Grenier. Les époux ont obtenu dispense de l'évêque de Québec pour leur lien de parenté - ils sont parents du 3e au 4e degrés. Notre Pierre et Alexandre Parent sont témoins pour Angèle, alors que Simon a opté pour son père et son oncle François Parent. Chose étrange, alors qu'à son mariage en 1824 Pierre signe clairement son nom, dans l'acte de mariage de sa soeur Angèle le prêtre écrit "que tous ont déclaré ne savoir signer"...

 

1828:

Pierre a 26 ans lorsqu'il est nommé parrain de la petite Hermine Filiau, fille de son frère Jacques et de Luce Blais, le 28 janvier 1828, à Beauport. La marraine est Marie Coulombe. Il s'agit probablement de la grand-mère maternelle de la petite. Hermine est la première née du couple Jacques Filiau et Luce Blais. Notons que l'on retrouve la signature de Pierre au bas du document. À 22 ans, la petite épousera Théodore Giroux, un menuisier de Beauport.

En décembre, le 20, plus précisément, naît le petit Cléophas, fils de Pierre et Marie Louise. Il est leur troisième enfant. Baptisé le même jour, il a pour parrain son oncle Jacques Filliau et pour marraine Fleurette Rocheleau dite L'Espérance. J'ignore qui est celle-ci sinon qu'elle ne peut qu'avoir un lien de parenté avec la mère de l'enfant. Possiblement une cousine.

 

1829:

À Beauport, le 24 février 1829, Luce, la soeur de Pierre, épouse Louis Parent. Louis, fils de Louis et de défunte Marie Angélique Bélanger, a 23 ans, alors que Luce en a 26. On mentionne, présents à la cérémonie, Charles Parent, l'oncle de l'époux, ses frères Charles et François, son cousin Alexandre Parent; ainsi que Joseph et Pierre Filiau, les frères de Luce.

Pierre est de nouveau parrain, le 15 novembre suivant. Cette fois, d'Éléonore Parent, la fille de sa soeur Angèle et de Simon Parent. La marraine est Louise Rochereau (Rocheleau), l'épouse de Pierre. La petite Éléonore est la deuxième enfant du couple Simon Parent et Angèle Filiau. Elle épousera Pierre Célestin Marcoux à 17 ans, le 9 février 1847, à Beauport. Pierre Célestin sera marchand.

 

1830:

Beauport__glise_vieille_photo

Pierre et Marie Louise accueillent un autre fils, le 24 septembre 1830: le petit Polycarpe. Quatrième enfant né du couple, il est baptisé le lendemain à Beauport devant ses parrain et marraine: son oncle par alliance Jacques Parent et sa tante paternelle Luce Filiau.

 

La trentaine:

1831:

L'index du notaire Fabien Ouellet de Québec indique que, le 8 janvier 1831, Pierre Filiau, Joseph Filiau, Pierre Parent et son épouse Rosalie Filiau vendent à François Binet. Plus de détails lorsque l'acte sera disponible.

Le 21 octobre suivant, l'index du notaire Fabien Ouellet de Québec indique une rétrocession de Pierre Filiau à Charles Rocheleau.

Puis le 2 novembre, l'index du notaire Fabien Ouellet de Québec indique un bail à ferme de Pierre Filiau à Philippe Vautier. 

 

1832:

Le 3 janvier 1832, l'index du notaire Fabien Ouellet indique une quittance de Pierre Filiau à Charles Rocheleau.

Pierre, toujours cordonnier, voit arriver sa fille Domitille le 14 avril suivant. Elle est baptisée le même jour à Beauport. Elle a pour parrain Jean Baptiste Binet et pour marraine sa tante Angèle Filiau.

 

1834:

Pierre a 33 ans lorsque naît son fils Narcisse, le 19 juillet 1834. Baptisé le lendemain à Beauport, il a pour parrain son oncle Simon Parent et pour marraine sa tante Luce Blais.

Le 26 septembre suivant, l'index du notaire André-Charles Vallée indique une quittance de Pierre Filiau en faveur de Pierre Parent. 

 

1835:

L'index du notaire Fabien Ouellet de Québec indique un résiliation impliquant Pierre Filiau et Philippe Vautier, le 26 mai 1835.

À l'église de Beauport, le 29 décembre suivant, Pierre est parrain d'Edouard Sylvain Parent, fils de sa belle-soeur Henriette Rocheleau et Jacques Parent. Henriette Bélanger est la marraine.

 

1836:

Le fils de Pierre et Marie Louise, Louis Edouard, vient au monde le 4 janvier 1836. Il est le septième enfant du couple. Il est baptisé le lendemain à Québec, dans l'église Notre-Dame, devant Louis Parent et Esther Bélanger.

Joseph Binet, l'oncle de Pierre, décède à Beauport le 23 septembre suivant. Il a 82 ans. L'aîné des frères et soeurs de la mère de Pierre, Joseph voit le jour le 17 décembre 1753. À l'âge de 29 ans, il épouse Marie Geneviève Garnier à Beauport. Il était cultivateur. Il est enseveli dans le cimetière de Beauport le 27 septembre.

 

1838:

Nouvelle naissance chez Pierre et Marie Louise, le 22 avril 1838. C'est un garçon qui est baptisé Georges Napoléon, le même jour, à Beauport, devant Louis et Marie Marcoux.

 

1839:

1839_S_JACQUES_FILIAU

Une bombe tombe sur la famille Filiault le 26 octobre 1839. En effet, Jacques, le frère de Pierre, meurt accidentellement. Il a 33 ans et laisse derrière lui son épouse, Luce Blais, et huit enfants, dont la plus jeune a 8 mois. Né en 1806, il devint orphelin de mère à 9 ans et orphelin de père à 13 ans. Maçon de profession, il épousa Luce Blais à l'âge de 21 ans. Ses obsèques sont célébrées le 28 octobre devant David Giroux et Charles Rocheleau, témoins.

Selon certains recensements, Marie Viriginie, fille de Pierre et Marie Louise serait née en 1839. Mais je n'ai jamais trouvé son acte de baptême.

 

1840:

Marie Louise donne à Pierre une petite fille, le 21 avril 1840. Elle est baptisée Marie Angèle, le même jour, à Beauport. Elle a pour parrain et marraine Charles Giroux et Marie Angèle Rainville. Avec le temps, je me suis demandé si la fillette supposément née en 1839 et désignée Marie Virginie, pour qui j'ai trouvé plusieurs documents sauf l'acte de baptême, et Marie Angèle, pour qui je n'ai trouvé QUE l'acte de baptême, n'est pas une seule et même personne... Éventuellement, cette personne n'est désignée que comme Marie Filiau.

Le 19 septembre suivant, l'index du notaire Charles Dugal, de Québec, indique une obligation de Pierre Filiau envers A. Derousselle. Plus de détails lorsque l'acte sera disponible.

Puis, le 3 novembre, l'index du notaire Charles Dugal indique un bail à loyer de Charles Binet à Pierre Filiau.

 

La quarantaine:

1841:

Le 27 décembre 1841, l'index du notaire Charles Dugal indique un échange entre Pierre Filiau, François Deguire et Jean Baptiste Grénier.

 

1842:

Le 4 avril 1842, l'index du notaire Charles Dugal indique un échange entre Pierre Filiau et François Parent fils.

Puis, le 12 avril, l'index du notaire Charles Dugal indique une quittance de Pierre Filiau à François Parent, en rapport à l'échange du 4 avril.

Treize jours plus tard, soit le 23 avril, la petite Adèle, fille de Pierre et Marie Louise, voit le jour. Elle est baptisée le lendemain à Beauport. Elle a pour parrain Olivier Terrien et pour marraine Marie Anastasie Parent. 

 

1844:

Pierre est toujours cordonnier à Beauport lorsque naît sa fille Marie Vitaline Théodora, le 30 avril 1844. Son frère Polycarpe et sa soeur Luce lui servent de parrain et marraine, le même jour, à Beauport. Marie Louise a alors 39 ans.

 

1846:

L'année 1846 est marquée par la mort. D'abord, celle de  Marie Vitaline Théodora, le bébé de Pierre et Marie Louise, le 28 février. La petite a 1 an et 10 mois. Ses funérailles sont célébrées le 2 mars à Beauport.

Puis, à l'automne, le 26 octobre, toujours à Beauport, meurt Marie Louise Binet, la tante maternelle et marraine de Pierre. Elle a 81 ans. Née à Beauport en 1765, elle a épousé Pierre Garnier-Grenier à l'âge de 20 ans. Elle est ensevelie le 30 octobre dans le cimetière de Beauport devant son fils Pierre et Michel Giroux.

 

1847:

Pierre Parent, le beau-frère de Pierre, l'époux de sa soeur Rosalie, décède à Beauport le 6 juin 1847. Il a 56 ans. Né à Beauport le 13 juin 1790, il épouse la soeur de Pierre à l'âge de 27 ans. Ensemble, ils ont dix enfants. Pierre Parent était maçon de profession.

beauport__glise_vers_1890_vers_1965_banq_collection_magella_bureau_p547s1ss1sss1d32p074r

  Un mois plus tard, le 6 juillet, Louise Angélique, la fille de Pierre et Marie Louise, épouse Alexis Rocheleau dit Lespérance à Beauport. Elle a 20 ans. Alexis, quant à lui, est un cultivateur de 23 ans. Il est le fils de Louis Rocheleau dit Lespérance et de défunte Marie Pélagie Bélanger. Les pères des époux sont témoins de l'événement. Au bas du document, on trouve les signatures de Pierre et de sa fille.

Le 16 décembre, l'index du notaire John Greaves Clapman, de Québec, indique un "titre nouvel de Pierre Filiau".

 

1850:

La tante de Pierre, Marie Madeleine Binet, décède le 31 janvier 1850. Elle a 86 ans. Née à Beauport en 1763, elle épousa Ignace Girard à l'âge de 22 ans. 22 ans plus tard, en 1807, elle devient veuve. Ses obsèques se déroulent à Beauport le 2 février devant Étienne Cambray et Louis Filiau. Ce dernier est possiblement le fils de Pierre.

Le 10 juin suivant, Pierre est parrain du petit Alexis Lespérance, son petit-fils, fils de sa fille Louise et d'Alexis Rocheleau dit Lespérance qui se fait appeler simplement Alexis Lespérance dans la vie de tous les jours. Marguerite Lespérance est sa marraine. J'ignore tout de la vie de l'enfant sauf qu'il décèdera à St-Grégoire-de-Montmorency à l'âge de 78 ans, et qu'il sera inhumé dans le cimetière de cet endroit, le 12 janvier 1929, devant Alphonse et Joseph Lespérance, ainsi que Charles Bédard et François Lafleur.

 

La cinquantaine:

1852:

Pierre a 51 ans lorsque décède sa belle-mère, Marie Angélique Langlois, à Beauport, le 29 décembre 1852. Née à Québec le 6 août 1772, elle a épousé Thomas Rocheleau dit Lespérance à 20 ans. Ensemble ils ont eu au moins 8 enfants dont deux seulement ont eu le temps de se marier et de fonder une famille. Angélique s'éteint à l'âge de 80 ans et est ensevelie le 31 décembre devant George Filiau - le fils de Pierre? - et Joseph Bitner.

 

1853:

Le premier février 1853, la famille se retrouve à l'église de Beauport pour le mariage de Domitille Filiau, fille de Pierre et Marie Louise, et Narcisse Grenier. Narcisse, fils majeur de feu Narcisse Grenier et d'Émilie Barbeau, est un maçon de Beauport. Domitille a pour témoins son père et son frère Louis. Narcisse, quant à lui, a choisi son frère Louis et son cousin Cléophas Barbeau.

 

1856:

Wotton__glise

Une partie de la famille de Pierre et de Marie Louise est rendue dans les Cantons-de-l'Est en 1856, car c'est à Wotton que se marie leur fils Cléophas, le 4 février. Il a 27 ans et sa promise, Louise Dion, en a 22. Cléophas se dit alors cultivateur de Weedon. Louise est la fille de Joseph Dion et de Marie Josephte Pépin dite Lachance de "South Ham", Ham Sud. Les pères des époux sont présents à la cérémonie et leur servent de témoins. Il est intéressant de noter que ces Dion, tout comme les Filiault, sont originaires de Beauport.

Le 17 mai, à Beauport, décède Narcisse Grenier, gendre de Pierre et époux de sa fille Domitille. Il n'a que 32 ans. Marié depuis trois ans seulement, le couple n'a eu que deux enfants dont le second est mort pratiquement à la naissance. Il laisse donc derrière lui sa jeune veuve de 24 ans et sa petite fille de deux ans. Étienne Cambray et Ignace Girardin assistent aux obsèques, le 21 mai suivant.

Thomas Rocheleau, le beau-père de Pierre et père de Marie Louise, quitte ce monde le 22 septembre 1856, à l'âge vénérable de 88 ans. Cultivateur, il a épousé Angélique Langlois, à Beauport, à 25 ans. Thomas est veuf depuis presque quatre ans au moment de sa mort. Il est enseveli dans le cimetière de Beauport le 25 septembre devant Étienne Cambray et Ignace Girardin.

 

1858:

L'église de  Wotton voit le mariage d'un autre fils de Pierre et de Marie Louise, le 8 février 1858. Celui de Polycarpe et de Séraphine Dion, la soeur de l'épouse de Cléophas, frère de Polycarpe. Cléophas est d'ailleurs témoin pour son frère. J'ignore où se trouve Pierre pour l'occasion. Le père de Séraphine, quant à lui, est témoin pour sa fille. Polycarpe a 27 ans et Séraphine 22.

Peut-être Pierre était-il auprès de Marie Louise lors du mariage de Polycarpe, car cinq mois plus tard exactement, soit le 8 juillet, celle-ci meurt à Weedon, à l'âge de 54 ans. Né à Beauport le 3 juin 1804, Marie Louise épouse Pierre Filiault à l'âge de 19 ans. Ensemble, ils ont 11 ou 12 enfants. Elle est au début de la cinquantaine lorsque son mari se fait colon dans le 11e rang de Weedon et l'entraîne dans les Cantons-de-l'Est. La vie de colon est peut-être trop pénible pour la citadine qu'elle est... À Weedon, elle est loin de tout et de tous. Les trajets, ils faut les franchir à pied. A-t-elle pu seulement assister aux obsèques de son père, deux ans plus tôt? Quoiqu'il en soit, ses funérailles sont célébrées à Wotton, seule église du coin, le 10 juillet, devant Benjamin Lachance et André Martin.

 

La soixantaine:

1861:

J'ignore à quelles dates sont passés les "recenseux" pour le recensement de 1861. Mais autant je n'ai pu retrouver notre Pierre et sa famille lors de celui de 1851, autant je l'ai trouvé trois fois en 1861. D'abord à Weedon.

1861_RECENSEMENT_PIERRE_FILIAU_WEEDON

 

Lors du recensement de 1861, la famille de Pierre habite Weedon. De toute évidence, le "recenseux" est passé avant son second mariage, car la famille se compose de Pierre (inscrit Pierre Philiau), cultivateur, né à Beauport, 60 ans;  ses enfants: Louis, 25 ans, cultivateur; George, 23 ans, cultivateur; Narcisse, 27 ans; Marie, 20 ans; Adelle, 18 ans; Policade (Polycarpe), 30 ans; l'épouse de Polycarpe, Cérafine (Séraphine) Dyon (Dion), 25 ans; tous nés à Beauport; les enfants de Polycarpe et Séraphine: Policabe (Polycarpe), 2 ans, né à Weedon; Louis P. et Marie, 1 an, nés à Weedon.

Autour d'eux il y a les familles de: Joseph Mackay; Joseph Bourque; John McCland; Trefflé Beaudry.

Je l'ai aussi trouvé à Ham Sud:

1861_RECENSEMENT_PIERRE_FILIAU_HAM_SUD

Un Pierre Filiault (inscrit Peter Filliau), "miller" (meunier), résidant à Weedon, est inscrit au recensement de Ham Sud (dernière ligne). Notez le Wm Goddard, originaire d'Angleterre et résident d'Ascot, juste au-dessus de la ligne où apparaît Pierre. Il est fort probable qu'il s'agisse du père d'Elisa Goddard, la promise de Louis Edouard, fils de Pierre. (voir un peu plus loin, la même année)

Et enfin à Beauport:

1861_RECENSEMENT_PIERRE_FILIAU_BEAUPORT

 Pierre Filiau, résident de HamS, 60 ans, veuf, cultivateur, apparaît parmi les noms cités chez Alexis Lespérance et Louise Filiau (fille et gendre de Pierre). De là à conclure qu'il est en visite chez sa fille lors du passage du "recenseux"... Ils sont une méchante gang dans la maison, dont Narcisse, fils de Pierre, qui semble accompagner son père; ainsi que Domitille et sa fille - fille et petite-fille de Pierre. Depuis la mort de son mari, Narcisse Grenier, peut-être Domitille et Émilie habitent-elles chez Alexis et Louise?

Aussi en 1861, plus précisément le 9 janvier, Louis Edouard, fils de Pierre et Marie Louise, épouse Elisa Goddard à l'église England Church de Dudswell. Leurs enfants seront baptisés dans cette religion. Certains, au moment de marier des catholiques, seront re-baptisés catholiques avant leur mariage.

Devant le notaire Picard de Wotton, le 4 février suivant, Pierre donne à ses fils Polycarpe, George et Louis des parcelles de 100 acres de terre. À Polycarpe, la partie nord du lot 2 du rang 11 de Weedon. À George, la partie sud dudit lot. À Louis, la partie nord du lot 3 du rang 11 de Weedon. 

Le 8 mars suivant, Pierre, 59 ans, qui endure mal le veuvage, épouse, dans l'église de Wotton, Marie Thibault, 27 ans. Elle est la fille de Jean Baptiste Thibault, un cultivateur de St-Camille, et de Rosalie Roby dite Sanschagrin. L'acte de mariage précise que Pierre est alors de St-Camille. Les témoins sont Jean Baptiste Thibault, le père de la mariée, et Edouard Thibault. Est-il étrange de ne pas voir de Filiault accompagnant Pierre?

[ACTE DE MARIAGE-PIERRE ET MARIE THIBAULT]

Pour couronner cette année chargée, naît à Weedon, le 9 décembre, un premier enfant pour Pierre et Marie. Il est baptisé Pierre, dans l'église de Wotton, le 29 décembre suivant, devant son parrain et demi-frère, Polycarpe, et sa marraine, Séraphine Dion, l'épouse de Polycarpe.

 

La soixantaine:

1863:

L'année 1863 commence comme s'était terminée 1861. C'est-à-dire par la naissance d'un fils pour Pierre et Marie. Né le 8 janvier à Weedon, il est baptisé le 11 à Wotton. Son demi-frère, Cléophas Filiault, est son parrain, alors que sa marraine est sa grand-mère maternelle, Rosalie Sanschagrin.

Le 14 mars suivant, décède Jean Baptiste Thibault, père de Marie et beau-père de Pierre. Il a 69 ans. Cordonnier à Québec, en 1814, il épouse Marie Tardif. Marie décède et Jean Baptiste épouse, toujours à Québec, le 24 janvier 1826, Rosalie Roby dite Sanschagrin. Notre homme est toujours cordonnier à Québec. La petite famille continue de vivre à Québec pendant six ou sept ans, puis on la retrouve à St-Sylvestre de Lotbinière, en 1833, où naît Marie, ainsi que cinq autres enfants. Seize ans s'écoulent sans que je trouve trace de la famille. Puis, au recensement de 1861, la voilà à Ham Sud. De toute évidence, la frontière entre St-Camille et Ham Sud restait floue à l'époque. Lors du mariage de sa fille en 1861, on le dit de St-Camille et lors du recensement de cette même année, on le dit de Ham Sud. Allez savoir! Autre disparité: l'acte de sépulture dit qu'il avait environ 79 ans, alors qu'en se fiant au recensement de 1861, il n'aurait eu que 69 ans. 

Jean Baptiste est enseveli le 21 mars à St-Camille... Je crois que c'est l'époque où il n'y avait qu'une seule église pour les deux municipalités de St-Camille et de Ham Sud... Elle était plus ou moins à mi-chemin des deux villages. Témoins aux funérailles: Auguste Geoffroi et André Martin.

Pierre et son fils Narcisse se retrouvent devant le notaire Picard de Wotton, le 15 mai suivant, où Pierre fait donation à son fils Narcisse de la partie sud du lot 2 du rang 11 de Weedon. Cela implique qu'il l'a retirée à son fils George, à qui il l'avait donnée en 1861.

 

1865:

La petite Olivine, fille de Pierre et Marie, vient au monde le 27 avril 1865. Elle est le troisième enfant du couple. Elle est baptisée à Wotton le 7 mai suivant. Son parrain est Tancrède Huot et sa marraine, sa demi-soeur, Marie Filiault.

 

1866:

Pierre a 65 ans lorsque naît sa fille Emma, le 24 juin 1866, à Weedon. Son parrain, Ignace Dion, et sa marraine, Aurélie Bourque, la présentent au curé de Wotton, le 8 juillet suivant.

 

1867:

La fille de Pierre, Marie Virginie, qui se fait appeler simplement Marie, épouse George Lambert, un cultivateur de Weedon, le 4 mars 1867, à Wotton. George est le fils d'Olivier Lambert et de Julie Lefebvre de St-Joseph de Beauce. Ses parents n'ont probablement pas fait le voyage, car les témoins de la cérémonie sont le père et le frère de la mariée, Pierre et Cléophas. George a 31 ans et Marie 28.

Le 17 septembre suivant, Adèle se marie à son tour, aussi dans l'église de Wotton. Elle épouse François Xavier Couture, un cultivateur de Ham Sud, fils de défunt Jean Couture et de Rosalie Houde. Pierre est témoin pour sa fille, alors que l'époux a choisi son beau-frère, Basile Bureau.

Puis, en novembre, le 29, naît mon arrière grand-père, Georges Filiault. Son acte de baptême, signé le 15 décembre suivant, indique que ses parents sont de Ham Sud alors que les actes de mariage de Marie et Adèle mentionnent clairement que Pierre est de Weedon. Les frontières étaient vraiment floues, à cette époque, dans la région. Baptisé Georges Napoléon, mon arrière grand-père a pour parrain son demi-beau-frère, George Lambert (l'époux de sa demi-soeur Marie), et pour marraine sa demi-belle-soeur, Louise Dion (l'épouse de son demi-frère Cléophas).

 

1869:

Les jumelles, Léa et Malvina, filles de Pierre et Marie, naissent le 4 mars 1869. Elles sont baptisées à St-Camille, le 11 mars suivant. Léa a pour parrain et marraine Onésime Dion et Lumina Bourque. Pour Malvina, on a choisi pour parrain le Député Régistrateur Stanislas Darche et pour marraine Oré Duplain.

 

1870:

Le 8 avril 1870, Pierre Filiault et son fils George (le grand, celui né en 1838, car l'autre George, mon arrière grand-père, n'a alors que 3 ans), se retrouvent chez le notaire Jean Azarie Archambault de Sherbrooke.

L'acte précise que Pierre est du canton de Weedon alors que son fils George est maintenant du canton d'Ascot.

D'un commun accord, George rétrocède à son père la partie que celui-ci lui avait donné, en 1861, dans un acte passé devant le notaire Picard. C'est-à-dire la moitié Sud, tout le long du lot no 3 dans le onzième rang de Weedon, avec les bâtisses qui y sont bâties. En échange, Pierre remettra 100$ à George dès que Pierre vendra le lot ou, sinon, George aura le droit d'exiger la somme à la mort de son père. Pour garantir le paiement, Pierre hypothèque ledit terrain en faveur de son fils.

Il y a ici confusion... Dans l'acte de 1861, Pierre donnait à George la partie Sud du lot 2 du rang 11 de Weedon. Partie qu'il a redonné à Narcisse en 1863. Et voilà, qu'en 1870, George rétrocède à son père la partie Sud du lot 3. Ai-je raté quelque chose quelque part?

Le 11 juillet suivant, la soeur de Pierre, Angèle, quitte ce monde, à l'âge de 62 ans. Elle semble avoir passé toute sa vie à Beauport. Née en 1808, elle épouse Simon Parent à l'âge de 19 ans. Ensemble, ils ont au moins 12 enfants, entre 1828 et 1849. Devant les témoins Charles Vallée et Alexandre Parent, Angèle est ensevelie le 13 juillet.

 

De 70 à 80 ans:

1871:

Le beau-frère Simon Parent, veuf d'Angèle Filiau, la soeur de Pierre, n'aime pas être veuf. Même pas six mois se sont écoulés depuis le décès de sa femme qu'il se remarie. Cette fois, à St-Joachim, le 31 janvier 1871, avec Marie Divine Bolduc. Elle est la fille de Pierre Bolduc et de défunte Marie Charlotte Simard.

1861_RECENSEMENT_PIERRE_FILIAU_WEEDON

Lors du recensement de 1871, la famille de Pierre Filiau habite le 11e rang de Weedon. Elle se compose de Pierre, 70 ans, fermier et cordonnier; son épouse Marie, 38 ans; leurs enfants: Pierre, 9 ans; Edouard, 8 ans; Olivine, 6 ans; Emma, 5 ans; George, 3 ans; Marvina et Léa, 2 ans. Autour d'eux, les familles de: Robert Mackay, Antoine Auger, George Lambert, William Mackay, John Thompson.

Un autre fils voit le jour, pour Pierre et Marie, le 25 octobre 1871. Le petit est baptisé Achille, le 19 novembre suivant, à St-Camille. Il a pour parrain Noël Michel, et pour marraine Adéline Robitaille. Fait cocasse, dans la famille on prononcera son prénom "Archille".

L'année se termine avec un décès. Celui de Rose Rosalie, la soeur de Pierre. Elle s'éteint en effet le 20 décembre 1871, à Beauport, à l'âge de 76 ans. Elle est veuve depuis 22 ans. Née en 1795, elle épouse Pierre Parent le 14 juillet 1817, à l'âge de 22 ans. Le temps presse, car leur fils Pierre voit le jour le 9 novembre de la même année. Neuf autres enfants naîtront de leur union. Les funérailles de Rosalie sont célébrées le 22 décembre. Cléophas et Thomas Giroux en sont témoins.

 

1873:

À Beauport, le premier juin 1873, décède la soeur de Pierre, Luce. Elle a 70 ans. Née en 1802, elle épouse Louis Parent à l'âge de 26 ans. Je n'ai trouvé que 4 enfants pour le couple. J'imagine toutefois qu'il y en a d'autres qui n'ont pas été baptisés à Beauport. Les funérailles sont célébrées le 3 juin, à Beauport.

Le 28 septembre, naît Georgiana, fille de Pierre et Marie. Baptisée à St-Camille le 13 octobre, elle a pour parrain et marraine Cyril Longval et Marguerite Vallée. À ce que je sache, c'est le dernier enfant du couple. Marie a alors 39 ans.

 

1876:

Le premier mars 1876, à Ham Sud, décède Emma, fille de Pierre et Marie. Elle n'a pas encore dix ans. 

«Le 3 mars 1876, nous prêtre soussigné avons inhumé dans le cimetière de St-Joseph de Ham-Sud le corps de Emma décédée avant hier à l'âge de dix ans, fille du légitime mariage de Pierre Filiault cultivateur et de Marie Thibeault de St-Joseph de Ham Sud. Présents George Lansled et Moise Moreau qui n'ont su signer. F Venant charest prtre»

 

1878:

À Beauport, Simon Parent, le beau-frère de Pierre, quitte ce monde. Il a 73 ans. Né en 1805 à Beauport, il eut pour parrain son oncle Thomas Rocheleau, le père de Marie Louise, la première épouse de Pierre. À l'âge de 22 ans, il épouse Angèle Filiault, la fille de Pierre. Six mois après le décès de celle-ci, en 1870, il se remarie avec Marie Divine Bolduc. Cultivateur, il semble avoir passé toute sa vie à Beauport. Il est enseveli le 10 mai à Beauport devant Isidore Giroux et Edmond Langevin.

 

Les dernières années:

1881:

Recensement 1881

Au recensement de 1881, on retrouve Pierre Filiault et sa famille à Ham Sud (67e maisonnée). Pierre déclare être fermier et avoir 81 ans (il en a 80). Sa femme, Marie, dit en avoir 44. Ils habitent avec 8 de leurs enfants: Pierre, 19 ans; Edouard, 18 ans; Olivine, 15 ans; Georges, 13 ans; Malvina, 12 ans; Léa, 12 ans; Achille, 9 ans; et Georgina, 7 ans. Seules Malvina et Léa fréquentent l'école.

Leurs voisins de la maisonnée 66 sont Robert Mackay, 40 ans, fermier, méthodiste; sa femme Elizabeth, 35 ans; et leurs 5 enfants: Chilley, 13 ans; Alexander, 11 ans; Thomas, 9 ans; Elizabeth, 7 ans; et Henry, 5 ans. Les enfants fréquentent tous l'école, sauf Henry.

À la maisonnée 68, on retrouve Georges Lambert, 45 ans, fermier; sa femme Marie, 39 ans; et leurs 8 enfants: Cornélie, 13 ans; Léa, 12 ans; Georges, 10 ans; Alfred, 9 ans; Alphonse, 8 ans; Napoléon, 3 ans; Arsène, 1 an; et Marie, 5 ans.

1881_RECENSEMENT_PIERRE_FILIAU_HAM_SUD

1881_RECENSEMENT_PIERRE_FILIAULT_HAM_SUD_2

Le 18 juin, à Beauport, décède Joseph, frère de Pierre, à l'âge de 83 ans. Né à Québec en 1798, il épouse Marie Giroux à l'âge de 22 ans, à Beauport. Il est alors journalier. Ensemble, ils ont 10 enfants. Un de ses fils, Pierre Amédée, meurt noyé, en 1840. Il n'a que 2 ans. Joseph semble avoir été journalier toute sa vie. Il est enseveli le 21 juin dans le cimetière de Beauport. Témoins: Isidore Giroux et Léon Richard.

 

1882:

Marie Giroux, l'épouse de Joseph Filiault, le frère de Pierre, ne tarde pas à suivre son mari dans le trépas. Après 8 mois de veuvage, elle s'éteint à son tour, le 26 février 1882, à Beauport. Elle a 83 ans. Ses funérailles sont célébrées le 28 février devant Joseph Binet et Ignace Girardin.

 

1884:

Autre décès en 1884. Celui de la brue de Pierre, Louise Dion, l'épouse de son fils Cléophas. Elle quitte ce monde le 27 avril, à Ham Sud. Elle a environ 50 ans. Ses obsèques se déroulent le 29 avril, à Ham Sud, devant Onésime Dion et Cléophas.

 

1886:

FILIAULT_OLIVINE

 

DARVEAU_EDMOND

Pierre a 85 ans lorsque sa fille Olivine, 21 ans, épouse Edmond Darveau, 27 ans, le 15 novembre 1886, à Ham Sud. Edmond est un cultivateur de St-Camille. Cest Cléophas, le demi-frère d'Olivine, qui lui sert de témoin pour l'occasion. Edmond, lui, a choisi son frère Arthur. François Xavier Couture, l'époux d'Adèle, la demi-soeur d'Olivine, est aussi présent et signe au bas de l'acte de mariage.

 

1888:

Jacques Parent, le beau-frère de Pierre, décède le 20 mai 1888, à Beauport. Il a 84 ans. Né à Beauport en 1803, il épouse Henriette Rocheleau dite Lespérance à l'âge de 22 ans. Henriette est la soeur de Marie Louise, la première épouse de Pierre. J'ai trouvé 9 enfants pour Jacques et Henriette. Tous nés à Beauport entre 1826 et 1842. Jacques était cultivateur. Il est enterré le 22 mai dans le cimetière de Beauport devant Isidore et Léon Giroux.

Cinq mois plus tard, Henriette Rocheleau, l'épouse de Jacques Parent, va le rejoindre. Elle s'éteint le 23 octobre, à l'âge de 82 ans, et est ensevelie le 25 octobre.

  

1890:

À l'âge de 89 ans, le 24 juillet 1890, à Ham Sud, décède Pierre Filiault. Le 26, on peut lire dans le registre de la paroisse:

1890_S_PIERRE_FILIAULT__MARIE_THIBAULT_

"Le 26 juillet 1890 nous prêtre curé soussigné avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Pierre Filliault décédé le 24 du mois courant à l'âge de 89 ans, époux de Marie Thibeaut. Étaient présents à l'inhumation Cléophas Filiau cultivateur de cette paroisse, fils du défunt, et François Xavier Couture, cultivateur de la paroisse de Saint-Camille, son gendre qui n'ont pu signer avec nous. Lecture faite.

Oeul LeBel Ptre."

Mon arrière arrière grand-père, Pierre Filiault, a eu une longue vie bien remplie. Il laisse derrière lui de très nombreux descendants répartis à la grandeur de l'Amérique du Nord. En terminant, jetons un coup d'oeil sur ce que sont devenus ses enfants et sa deuxième épouse:

 

Louise Angélique:

Née le 4 janvier 1827 à Beauport, elle épouse Alexis Rocheleau dit Lespérance à l'âge de 20 ans. Je leur ai trouvé 12 enfants, nés à Beauport. J'ai perdu leur trace après le recensement de 1871, qui disait:

Lors du recensement de 1871, la famille d'Alexis (inscrit Alexis Lespérance), habite Beauport. Elle se compose d'Alexis, 47 ans, cultivateur; de son épouse Louise, 44 ans; de leurs enfants: Alexis, 21 ans; Napoléon, 20 ans; Eugénie, 16 ans; Marie, 15 ans; Mélina, 14 ans; Ludivine, 13 ans; Narcisse, 10 ans; Joseph, 8 ans; Alfred, 7 ans; et Alphonse, 3 ans. Autour d'eux on trouve les famille d'Antoine Lortie; Samuel Lortie; Pierre Antoine Deblois; David Grenier.

 

Cléophas:

Né à Beauport en 1828, il épouse Louise Dion à Wotton, à l'âge de 27 ans. J'ai trouvé 9 ou 10 enfants au couple. Il a 55 ans lorsque meurt sa femme. Cultivateur à Ham Sud, il s'éteint à l'âge de 76 ans, en 1905. Il est enterré dans le cimetière de Ham Sud.

 

Polycarpe:

Né en 1830 à Beauport, il épouse à Wotton Séraphine Dion, à l'âge de 27 ans. Cultivateur dans le 11e rang de Weedon en 1861, on le retrouve "Laborer" à Bromptonville, lors du recensement de 1871. Puis il déménage sa famille aux États-Unis, à Lewiston, Maine. C'est là que meurt son fils Francis en 1886, et aussi là que meurt Polycarpe le 23 mai 1897.

 

Domitille:

Née en 1832, elle a 20 ans lorsqu'elle épouse Narcisse Grenier, à Beauport. Veuve à 24 ans, elle ne se remariera jamais. En 1861, on la retrouve chez sa soeur Louise et en 1881, elle habite à Beauport avec sa fille et son gendre. Domitille décède à Beauport le 25 janvier 1891. Elle a 58 ans.

 

Narcisse:

Né à Beauport le 19 juillet 1834, je perds sa piste après la donation que lui fait son père en mai 1863.

 

Louis Edouard:

Né en 1836 à Beauport, il a 25 ans lorsqu'il épouse Elisa Goddard à Dudswell. La même année, il reçoit en donation un demi-lot de terre de son père dans le 11e rang de Weedon. En 1866, selon l'index du notaire Daniel Thomas de St-François, Louis a acheté de William Goddard. William Goddard est son beau-père. Puis en 1871:

Lors du recensement de 1871, la famille de Louis Filiault est dans le canton d'Ascot, comté de Sherbrooke. La famille se compose de Louis, 35 ans, cultivateur, Eliza, son épouse, 29 ans; et leurs enfants: Clarissa, 9 ans, George, 7 ans; Alma, 5 ans; Annie, 3 ans; Gertrude, 7 mois (née en septembre).

Notons qu'ils sont voisins de la famille de William Goddard, 59 ans (probablement le père d'Eliza). Aussi autour d'eaux, les familles de: Paul Bourke, 65 ans; Mrs S Goddard, 26 ans; John Baptist Bell, 59 ans; Remi Cotie et Peter Cotie.

Le 12 octobre 1874, devant le notaire Edward Pellew Felton, du district de St-François, un protêt divise Louis Filiault et la Eastern Township Bank.

Lors du recensement de 1881, la famille de Louis Filiault habite le canton d'Ascot, comté de Sherbrooke. Elle se compose de: Louis, 45 ans, cultiviateur, son épouse Eliza, 38 ans; leurs enfants: George, 17 ans; Alma, 15 ans; Anna, 12 ans; Emilie, 10 ans; Charles, 8 ans; Arthur, 5 ans; et Richard, moins d'un an.

Autour d'eux, les familles de Joseph Blanchard; Damien Dupont; Moïse St-Cyr; Noël Bourque; François Garand; Urbain Boisvert; Joseph Nadeau.

Le recensement de 1891 placa la famille de Louis Filiault dans le district 188 du comté de Sherbrooke, ce qui semble correspondre au canton d'Ascot. Par d'autres document on sait qu'ils sont à Ascot Corner, à l'époque.

La famille se compose de Louis (inscrit comme Louis Philiault), 55 ans, cultivateur sachant lire et écrire; son épouse Eliza, 49 ans; leurs enfants: Eddie, 15 ans; Richard, 10 ans; Emma, 23 ans et Eva, 7 ans. Autour d'eux, les famille de: William Goddard, 48 ans; William Goddard, 79 ans; Dame Joseph Lambert, 64 ans; Alfred Gendreau, 26 ans; Joseph Biron, 73 ans; John McCload, 45 ans; Henri Cyr, 39 ans; Joseph Cyr, 62 ans; Alfred Cyr, 24 ans.

Louis s'éteint le 14 juin 1898, à Ascot Corner. Il a 62 ans.

 

George Napoléon:

Né à Beauport en 1838, Je perds sa trace après la rétrocession du lot à son père en 1870.

 

Marie Angèle/Marie Virginie:

S'il s'agit d'une seule et même personne, alors elle est née à Beauport en 1840. Elle épouse George Lambert à Wotton, à l'âge de 28 ans.

Lors du recensement de 1881, la famille de George Lambert habite Ham Sud. Elle se compose de George, 45 ans, cultivateur; son épouse Marie, 39 ans; leurs enfants: C? (13 ans); Léa, 12 ans; George, 10 ans; Alfred, 9 ans; Alphonce, 8 ans; Napoléon, 3 ans; Arsène, 1 an; Marie, 5 ans.

Autour d'eux on trouve des Filiau, des Mackay, des Shorton, des Gorham.

Marie décède le 8 octobre 1914. Elle est inhumée le 10 dans le cimetière de Ham Sud.

 

Adèle:

Née à Beauport en 1842, elle a 20 ans lorsqu'elle épouse François Xavier Couture à Wotton. Leurs premières années ensemble, ils les passent aux États-Unis, car c'est là que naissent leurs enfants entre 1868 et 1875. En 1879, ils sont à St-Camille, où naît leur fils André Arthur.

Lors du recensement de 1881, la famille de Françoix Xavier Couture, inscrit comme Xavier Couture, habite St-Camille. Elle se compose de Xavier, 38 ans, cultivateur, de son épouse Adèle, 39 ans; de leurs enfants: Anrienne (Henriette?), 13 ans; Edouard, 8 ans; Francis, 6 ans (tous trois nés aux USA); et Arthur, 2 ans, né au Québec.

Autour d'eux il y a des Désilet, des Godbout, des Pinard.

Lors du recensement de 1891, la famille de FX Couture habite St-Camille. Elle se compose de Xavier, 48 ans, cultivateur; de son épouse Adèle, 49 ans; de leurs enfants: Harienne, 22 ans; Eddy, 17 ans; Francis, 15 ans; Arthur, 11 ans; Ernest, 5 ans.

Autour d'eux, les familles de: Antoine Drouin, Antoine Pinard, Francis Martin (mon arrière grand-père); L. Cloutier; Ephrem St-Michel; Bazile Durand; C. Robichaud; Narcisse Marchand.

Lors du recensement de 1901, la famille de FX Couture habite St-Camille. Elle se compose de F.X., 58 ans, 6 mars 1843; son épouse Adèle, 48 ans; 11 avril 1842; de leurs fils: Arthur, 21 ans, 10 novembre 1878; et Ernest, 15 ans, 6 août 1885.

Autour d'eux, les familles de: Adolphe Pinard; Joseph Bonhomme; Antoine D? fils; Edmond Pinard; ? Durand; G.C. Beaulieu

Adèle s'éteint à St-Camille le 11 avril 1920. Elle a 77 ans. À ce moment, elle est veuve depuis 12 ans.

 

Pierre:

Né le 9 décembre 1961, je perds sa trace après le recensement de 1881, où il vit chez ses parents à Ham Sud.

 

Edouard:

FILIAULT_EDOUARD

Né dans le canton de Weedon en 1863, il vit à Ham Sud avec sa mère, ses frères et soeurs lors du recensement de 1891. Il a alors 28 ans. Puis je le perds de vue pendant plusieurs années. Il a 40 ans lorsqu'il accepte d'être le parrain de son neveu Hervé Filiault, fils de son frère Georges, en 1903. L'année suivante, il épouse Alice Dion à Ham Sud. Il est cultivateur à Ham Sud lorsque naît sa fille Marie Anne Gabrielle, en 1905. Edouard s'éteint le 4 décembre 1918, à l'âge de 55 ans. Il est inhumé dans le cimetière de Ham Sud le 7 décembre.

 

Olivine:

FILIAULT_OLIVIINE_2

Née en 1865, elle épouse Edmond Darveau à l'âge de 21 ans. Femme de cultivateur, elle a au moins 6 enfants, baptisés à St-Camille. En 1895, elle est marraine d'Oscar Filiault, fils de son frère Georges. Elle devient veuve en 1931, et s'éteint à St-Camille le 19 avril 1935, à l'âge de 69 ans. 

 

Georges:

Né en 1867. Voir le Portrait généalogique qui lui est consacré pour plus de détails à son sujet.

 

Léa:

Née en 1869, elle a 21 ans lorsqu'elle épouse Philias Auger, à Ham Sud, le 8 septembre 1890, soit moins de deux mois après le décès de son père. Léa décède le 30 mai 1894, à Ham Sud, à l'âge de 25 ans. Elle est enterrée le 2 juin.

 

Malvina:

Née le 4 mars 1869, elle s'expatrie aux États-Unis où elle travaille comme "mill operative", à Laconia, New Hampshire, lors de son mariage avec Ferdinand Tardif, le 10 avril 1898. Le couple revient alors au Canada. Leur fils Oscar est baptisé à Thedford Mines en 1899.

Lors du recensement de 1901, la famille de Ferdinand habite Ireland Nord, dans le comté de Mégantic. Elle se compose de Ferdinand, 32 ans, 24 juin 1868; de son épouse Malvina, 32 ans, 4 mars 1869; de leur fils Joseph O., 1 an, 23 novembre 1899; et des parents de Ferdinand: Charles Et Severine.

Autour d'eux il y a des Marchand, des Roy, des Paquette, des Bachand.

Lors du recensement de 1911, la famille de Ferdinand habite le canton d'Ireland, dans le comté de Mégantic. Elle se compose de Ferdinand, cultivateur, 43 ans; de son épouse Malvina, 40 ans; de leurs fils: Oscar 11 ans et Joseph, 7 ans; et de la mère de Ferdinand, Severine, 76 ans.

Autour d'eux, il y a des Grenier, des Paquet, des Chateauneuf, des Routhier, des Laflamme, des Morrisset.

Je perds la trace de cette famille après le recensement de 1911.

 

Achille:

FILIAULT_ACHILLE

Né en 1871, il a 19 ans lors du recensement de 1891 et habite avec sa mère, ses frères et soeurs. Lui aussi s'expatrie aux États-Unis pour travailler des les manufactures de Laconia, New Hampshire. C'est possiblement là qu'il épouse Malvina Labrecque, car c'est là que naît leur fille Marie Rose, le 18 octobre 1898, ainsi que leur fille Yvonne, le 22 décembre 1901. Achille a alors 30 ans.

Je perds la trace de cette famille par la suite.

 

Georgiana (Georgina):

FILIAULT_GEORGIANA

  Née à Ham Sud en 1873, elle a 16 ans à la mort de son père et 17 lors du recensement de 1891, où elle habite Ham Sud avec sa mère, ses frères et ses soeurs. Elle s'expatrie également aux USA, où elle épouse Félix Clair Massicotte. La famille s'installe à Franklin, New Hampshire, car c'est là que naît leur fille Stella, en 1899, ainsi que Beatrice en 1906.

Aucune trace de la famille par la suite.

 

Marie Thibault:

THIBAULT_MARIE

  Après la mort de Pierre, Marie reste seule avec ses enfants quelques années. Ainsi la retrouve-t-on à Ham Sud, lors du recensement de 1891:

Lors du recensement 1891, Marie vit à Ham Sud avec 5 de ses enfants: Edouard, 28 ans; George, 23 ans; Malvina, 22 ans; Georgina, 17 ans; Archille, 19 ans. Elle est veuve, Pierre étant décédé l'année précédente. Elle dit avoir 54 ans et que sa mère était née en France.

Leurs voisins, les familles de: Robert Mackay, Joseph G. Thompson; Nehemerick Goddard; Emerus Goodman; George Lambert; John Mackay; William Mackay. 

Le 3 juillet 1892, elle est la marraine de son petit-fils Joseph Arthur, fils de Georges et de Jeanne Duval. Elle réside toujours à Ham Sud à ce moment-là.

Le 5 février 1895, à l'âge de 61 ans, elle épouse Charles Eusèbe Fontaine, un cultivateur de Weedon et veuf.

Marraine de son petit-fils Antonio Filiault, fils de George et de Jeanne Duval, en 1896, l'acte de baptême du petit mentionne qu'elle habite Weedon.

Le recensement de 1901 la rajeunit de 8 ans. Elle vit alors à Weedon avec son deuxième mari, Eusèbe Fontaine, et le fils de celui-ci, Euclide, 21 ans.

Le 10 septembre 1906, à Ham Sud, Marie est marraine de son petit-fils Georges Étienne Filiault, fils d'Edouard et d'Alice Dion.

Lors du recensement de 1911, Eusèbe et Marie habitent la paroisse de Weedon Station, avec la famille du fils d'Eusèbe, Euclide. La famille se compose de: Eusèbe, 76 ans; son épouse Marie, 74 ou 76 ans (elle en a 78); Euclide, le fils d'Euzèbe, 31 ans; son épouse, Armina, 27 ans; leurs enfants: Archil, 6 ans; Albert, 5 ans; Abérique, 3 ans; Hervé, 1 an.

C'est après ce recensement que je perds la trace de Marie. Je n'ai pas découvert son acte de sépulture. Et, chose curieuse, lors du décès de son deuxième marie, Eusèbe Fontaine, le 11 août 1918, ce n'est pas son nom qui est mentionné comme conjointe dans l'acte de sépulture, mais celui de sa première femme...

 

[Mes remerciements à Rosaire Chauveau pour les photos de Pierre, Marie et leurs enfants]